À propos de moi

Natif de Montréal, mes parents se sont établis dans un petit village des Cantons-de-l’Est rendu depuis célèbre pour ses nombreux vignobles.

Dès l’âge de 14 ans, j’ai été initié par mon père à la construction. C’est grâce à mon travail les week-ends et les étés (à 14-15-16 ans…) que j’ai pu avoir une motoneige et une moto pendant que mes copains me regardaient passer . Première leçon de vie : travailler pour récolter.

Ayant choisi l’Université de Montréal parce qu’un oncle y enseignait à la Faculté de médecine dentaire, j’ai fait des études en sciences politiques ainsi qu’un baccalauréat en droit.

Après le stage, je suis allé parfaire mes connaissance en droit de l’environnement comparé à l’Université de Paris 1 ( Panthéon-Sorbonne) où l’on aimait bien m’appeler « Monsieur le canadien».

De retour au Québec, j’ai enchainé les mandats : rédaction d’opinion dans des dossiers environnementaux, visites et rencontres concernant des projets de recyclage, journée d’étude pour un méga-projet de centrale hydro-électrique, rédaction de discours pour une fondation en environnement et pour des politiciens.

J’ai saisi l’opportunité d’aller exercer ma profession pour une grande compagnie d’assurance dans la région de Toronto. J’y suis resté 6 ans, le temps de fonder une famille de 3 enfants qui sont tous aujourd’hui dans la vingtaine.

De retour au Québec, j’ai exercé en droit civil en pratique privée pendant plusieurs années, notamment en droit des assurances et en droit de la construction, me consacrant corps et âme à la préparation de nombreux procès, au détriment de ma famille ainsi que de ma santé physique et psychologique.

Après avoir été brusquement amené à cesser la pratique du droit, j’ai transféré mes connaissances et compétences en travaillant pour un entrepreneur général d’expérience
( plus de 1000 unités de multi-logements bâties en 25 ans) pendant 3 ans. J’ai cumulé plusieurs fonctions : gérant de chantier, contremaitre, superviseur des sous-traitants ainsi que responsable de la location de logements . J’ai aussi acquis de l’expérience dans les relations avec les professionnels suivants : arpenteur, architecte, technologue en bâtiment, ingénieur (structure, mécanique, électricité ), technicien en prévention des incendies (TPI).

J’ai aussi, par la force des choses, touché aux relations de travail dans l’industrie de la construction. J’ai engagé et congédié des employés. J’ai été le représentant du boss auprès des employés autant que j’ai été l’ami des employés quand il y avait un problème personnel à régler.

Pourquoi ne pas vous dire aussi que depuis 2010 j’ai préparé au-delà d’une centaine de soumissions en construction et que j’ai suivi des formations en gestion de l’administration et en gestion de projets et de chantier de construction.

Peu à peu j’ai commencé à m’intéresser aux Flip d’immeubles tout en continuant à travailler sur des projets immobiliers ( discussion avec les services d’urbanisme, implantation, demande d’autorisation à la Commission de protection du territoire agricole)

On a aussi fait appel à mes services pour donner des conférences en immobilier ( 10 règles pour réussir votre projet immobilier, Trucs et astuces pour flipper dans la joie, Flipper sans flopper, Le partenariat : mieux s’associer pour mieux prospérer).

En bref, pour rien au monde je n’échangerais les expériences que j’ai vécues depuis l’année 2010.
Pour tous vos besoins en immobiliers, un seul nom : Guy Baillargeon

Avertissement : Le contenu du présent site ne contient que de l’information juridique et n’exprime aucune opinion juridique. Nous vous conseillons de consulter le conseiller juridique de votre choix avant de passer à l’action.

Guy Baillargeon

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher